Allons ouvrir la porte à l'Union européenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Allons ouvrir la porte à l'Union européenne

Message par DFean le Jeu 8 Déc - 10:36

Avec le sujet de la crise économique qui domine dans touts les journaux de l’UE, les événements en Europe Orientale n'attirent pas ainsi beaucoup d'attention, comme ils doivent. L'Ukraine doit être contente de ce qu'elle fait la partie de la politique Européenne et fait la partie du Partenariat Oriental . L’Ukraine se trouve dans le coeur de l'Europe et doit être considerer comme l’Etat absolument européen. Kiev desirait la coopération plus forte avec l’UE, mais à cause de que le dérnier a préféré de tenir le pays à distance, le progrès était lente. Pendant que beaucoup de voisins de l'Ukraine sont devenus les participants de l'Union européenne, on a refusé à Kyiv en cette perspective.
Mais l'Ukraine a fait le premier pas vers l’adhésion à l’UE . À la fin de cette année les négociations sur l’accord d’association et l’accord de libre – échange doivent être accomplit. Les négociations sur l’accord de libre – échange étaient rigides, et Kiev devait s’est relâché, et cela va coûter très chèr pour le pays dans le futur.
Malheureusement, ces efforts sont devenus assombris entièrement par le verdict de l'ex-premier-ministre ukrainien Iolia Timochenko. Ce procès était considéré comme politiquement motivé et a provoqué une grande onde de la réaction négative du côté des politiques européens, avec des intimidations de rejeter de la signature de l'accord de libre – échange.
Selon les analystes, en arrêtant les négociations sur l’accord de libre – échange, l'Union européenne risque aggraver les relations pas seulement avec l’Ukraine mais aussi avec les autres pays du voisinage Oriental.
Il semble que certains hommes politiques de l'Europe, rejettent l'idée de l'appartenance associative de l'Ukraine pour mettre des bâtons dans les roues de l'intégration en Europe du pays. L'Ukraine a fait une série des réformes, que l'Union européenne a demandé l'année passée. L'Ukraine n’est pas le pays idéal, mais elle a pris des obligations, que posé devant aux candidats de l'Union européenne, mais, en retour, n'a pas reçu la signature de l’accord de libre – échange.
La signature de l’accord de libre – échange est le premier élément principal de l'intégration dans l’UE. Selon les analystes, le volume total du commerce de l’UE - l’Ukraine à 2010 faisait €28,7 milliards; 31.4 % du commerce extérieur du pays. En l'année de la diminution 2009, les chiffres étaient plus bas de potentiel, mais pouraient augmenter facilement. L'exportation de l'Ukraine à d'autres pays du monde augmentera aussi, quand elle integre dans l’UE.
Il est important que l’accord de libre – échange propose des profits macroéconomiques pour la société ukrainienne, ainsi que pour les consommateurs et les producteurs.
L'accord se réalisera lentement et partiellement. Les dépenses pour la réalisation seront hautes, particulièrement la construction des nouvelles institutions, pour la garantie des obligations. L’accord de libre – échange transformera le modèle de la commerce ukrainienne, la coordination de l’Etat des vies des citoyens, des ouvriers et des consommateurs, et la coopération du business et la politique.
L’accord de libre – échange est compatible avec le commerce des autres pays, particulièrement avec le projet russe de l'Union Économique, où la grande partie des règles est équivalente aux règles de l’UE. Un jour la Russie peut devenir le partenaire de l'Union européenne. Maintenant, les negociations de l'Ukraine – UE passe avec succès, mais au sommet de l’UE- Ukraine en décembre, l'accord se trouve sous la menace a cause des raisons politiques. Et nous savons, qu’elles sont.
Selon une grande quantité d'affirmations des hommes politiques connus, l'Ukraine a des grandes problèmes avec la démocratie, les droits de l’homme et la liberté de la presse: «l'Ukraine proclame sa volonté de se joindre à l’UE. Mais, cela peut ne se passer pas jusqu'à ce que l'Ukraine ne suivit des standards démocratiques les plus hauts y compris le respect des droits de l’homme, la prééminence de la loi et l'indépendance, la transparence et la justice du processus judiciaire». Cependant ce n'est pas l’ obstacle pour les gens, aspirant à se joindre aux standards européens.
Pour l’Ukraine le début de la construction de la zone du commerce libre c’est d’abord l'adaptation des normes européennes fondamentaux, non seulement dans le commerce, mais aussi dans les relations politiques. Aujourd'hui, nous pouvons voir le première succès: la lutte contre la corruption, le renforcement des instituts de la protection des droits de l’ homme, la stabilité et la reconstruction de l'économie nationale, la neutralisation des conséquences négatives de la crise mondiale, le perfectionnement du climat d'investissements et du business. N'oubliez pas que l'Ukraine est le centre géographique de l'Europe, c’est pourquoi les Etats européens peuvent recevoir des profits de livraisons du gaz en prix bas et des nouveaux consomateurs de leurs produits.
Je pense que nous ne devons pas nous dépêcher avec les conclusions: il y a un grand pays avec des grandes capacités potentielles économiques et industrielles, avec les gens laborieux, une riche culture, les traditions et les coutumes, et avec les gens qui veulent se joindre à l'Europe et se croient comme les Européens.
Ouvrirons les portes à l'Union européenne, et possible ce sera le pas juste.

DFean
Résident je suis nouveau merci
Résident je suis nouveau merci

Masculin
Nombre de messages : 1
Age : 33
tendances politiques : democratique
Date d'inscription : 08/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum