Forum Politique Francophone international
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -15%
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
Voir le deal
39.99 €
-67%
Le deal à ne pas rater :
Carte Fnac+ à 4,99€ la première année au lieu de 14,99€
4.99 € 14.99 €
Voir le deal

François Hollande

Aller en bas

François Hollande Empty François Hollande

Message par Le_simple Jeu 13 Mar - 19:25

10 mars : Point presse de François Hollande

Les résultats du premier tour des élections municipales et cantonales confirment une poussée de la gauche. Elle est due à la fois à une large confiance qui a été témoignée à nos équipes sortantes et au mouvement incontestable qui s’est opéré partout sur le territoire en forme d’avertissement à la politique de Nicolas Sarkozy.

Pour étayer ce diagnostic sur ce qu’ont été les résultats du premier tour, il faut revenir sur les élections cantonales car nous avons, là, la mesure d’un rapport de force entre la gauche et la droite que nous pouvons, en plus, comparer dans le temps.

Nous réalisons, la gauche tout entière hors extrême gauche, 48,01 % pour les élections cantonales –rappelons qu’il y a eu des élections cantonales dans tous les départements, même si cela ne porte que sur la moitié des cantons de chaque département. Nous avons donc une vision nationale de ce scrutin. 48 % pour la gauche, c’est autant qu’aux élections cantonales de 2004 avec une participation néanmoins supérieure en 2008. Si on rapporte ces résultats à la série de 2001, c’est un gain de 2 points pour la gauche, puisque le résultat du premier tour des cantonales en 2001 était de 46 %.


Si nous nous en tenons aux seuls résultats du Parti socialiste, toujours pour les élections cantonales, nous arrivons à près de 35 % -soit le meilleur résultat pour le Parti socialiste depuis 25 ans ! En 2004, le PS n’avait fait que 32,04 % au premier tour des élections cantonales.

Il y a bien une poussée de la gauche, de toute la gauche, et plus particulièrement du Parti socialiste au soir du premier tour des élections cantonales et municipales.

Pour les élections municipales, mon instrument de mesure –et il demeurera le même pour le second tour-, c’est le nombre de villes que la gauche gagne par rapport au nombre de villes que la droite gagne.

Nous avons, au soir du premier tour, emporté : Rouen, Alençon, Annonay, Chalon-Sur-Saône, Rodez, Laval, Vitry-le-François, Bourg-en-Bresse et Saint-Benoît sur l’Ile de la Réunion.
Le Parti communiste, pour ce qui le concerne, soutenu par nous a gagné Dieppe et Vierzon, soit un gain de 11 villes.
Nous en avons perdu deux : Chaumont et le Puy-en-Velay.

Pour conclure de ses résultats en voix et en villes, je dirai qu’il y a une poussée de la gauche qui doit maintenant se confirmer ou s’amplifier au second tour.

J’appelle donc les électeurs à se mobiliser pour dimanche prochain afin d’assurer le succès de la gauche pour qu’elle puisse être utile dès à présent pour changer la vie quotidienne de nos concitoyens et pour faire comprendre le message au Président de la République et au Premier ministre.

Ce qui était frappant, hier soir, au vu des résultats qui étaient communiqués, c’était que le Premier ministre ne voulait pas comprendre, c’était que le gouvernement ne voulait pas entendre, c’était que l’UMP ne voulait pas regarder ce qu’étaient ses résultats –sans doute parce qu’elle n’arrivait même pas à savoir quels étaient ses candidats puisqu’ils se présentaient sans aucune étiquette !

Mais, quand un parti ne veut pas voir, un gouvernement ne veut pas comprendre, un Président ne veut pas entendre, il faut que les citoyens viennent saisir le bulletin de vote à la fois pour porter une volonté d’action à l’échelle locale et donner non plus simplement un avertissement, mais une sanction à l’occasion du second tour des élections municipales et cantonales.

Je considère que si la gauche peut être fière d’un certain nombre de ses résultats, si la gauche s’est redressée –notamment depuis les élections législatives et présidentielle- elle n’a pas encore la capacité d’agir autant qu’il le faudrait. Ce sont donc les électeurs qui vont décider de l’avenir des territoires, des villes et des départements. Si nos concitoyens nous accordent leur confiance au soir du second tour, nous aurons à la fois les moyens, les capacités de changer autant qu’il sera possible la vie sur nos territoires et, en même temps, de peser autant qu’il sera nécessaire sur les choix du gouvernement et du Président de la République au lendemain du scrutin.

C’est pourquoi, j’appelle au rassemblement. Le rassemblement de la gauche s’est largement effectué au premier tour. Rassemblement de tous ceux qui veulent le changement maintenant, pour le second tour. Avec des règles qui sont simples et que j’ai rappelées il y a maintenant plusieurs semaines : nous accepterons tous les suffrages, tous les candidats, dès lors qu’ils accepteront eux aussi notre projet, nos alliances et qu’ils se situeront dans une opposition claire non seulement à la personne de Nicolas Sarkozy, mais à la politique de Nicolas Sarkozy et du gouvernement.

C’est sur ces bases-là que nos candidats, à l’échelle locale, organisent les rassemblements pour le second tour, en permettant autant qu’il sera possible des victoires utiles à nos concitoyens.

Le_simple
Socialistes
Socialistes

Masculin
Nombre de messages : 1265
Age : 48
Localisation : le simples
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
François Hollande Left_bar_bleue14/14François Hollande Empty_bar_bleue  (14/14)
Argent de poche:
François Hollande Left_bar_bleue0/100François Hollande Empty_bar_bleue  (0/100)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum