HISTOIRE DES RHUMERIES

Aller en bas

HISTOIRE DES RHUMERIES Empty HISTOIRE DES RHUMERIES

Message par valou le Lun 17 Mar - 21:58

Dès le milieu du XVIIème siècle, les premières habitations sucrières produisent une eau-de-vie assez grossière à partir des mélasses obtenues lors de l'extraction du sucre. Tafia pour les esclaves, Guildive pour les français, la boisson prend son nom définitif lors de l'occupation anglaise (1794-1802). Extrait aujourd'hui directement du jus de canne, le rhum agricole martiniquais a atteint un rare degré de perfection, et fait les délices de nombreux amateurs à travers le monde.

Du Tafia au Rhum agricole AOC.

Le sirop de jus de canne que l'on chauffe puis que l'on refroidit pour faire cristalliser le sucre, laisse pour déchets une grande quantité de mélasse brune. Ce sont ces résidus que les premières habitations sucrières mettent à fermenter dans des cuves pour obtenir le Tafia. Une eau-de-vie rude et sans finesses qui atteint néanmoins facilement son objectif principal : saouler flibustiers et premiers colons.
Au XVIIIème, la production du Tafia s'élargit et se spécialise. Les habitations sucrières restent les plus gros acteurs du marché, mais à leurs côtés apparaissent de petites exploitations consacrées uniquement à la distillation de l'eau-de-vie. Progressivement, celles-ci vont en améliorer les qualités. Les mélasses ne sont plus utilisées comme matière première principale et laissent la place dans un premier temps au jus de canne cuit, le "Vésou" puis au jus de canne frais, le "Vésou Cru" que l'on fait fermenter pour obtenir ce que l'on désigne aujourd'hui sous le nom de Rhum Agricole.

Les rhumeries

De nombreuses distilleries sont ouvertes au public. Certaines sont de véritables musées vivants. L'habitation Clément en particulier.
--------------------------------------------------------------------------------
Distillerie Depaz

Sans aucun doute une des plus belles rhumeries de Martinique. Installée dans un cadre somptueux, au pied de la montagne Pelée et face à la mer caraïbe, elle fut totalement détruite lors de l’éruption de 1902, avant d’être magnifiquement reconstruite par Victor Depaz et ses descendants. Aujourd’hui une visite très didactique permet d’en découvrir tous les trésors. (en savoir +)

--------------------------------------------------------------------------------
Distillerie Saint-James

Saint-James est la plus vieille marque de rhum martiniquais encore en activité. D’abord fondée à Saint-Pierre en 1765, la rhumerie commence à s’implanter à Sainte-Marie vers 1860 avant d’y rapatrier tous ses outils de production après l’éruption de 1902. Des visites guidées permettent de découvrir la distillerie en fonctionnement. (en savoir +)

--------------------------------------------------------------------------------
Distillerie JM Crassous de Médeuil

Perdue dans la campagne entre Basse-Pointe et Macouba, la distillerie JM est une des dernières rhumeries artisanales de Martinique. Dans un cadre enchanteur est produit ici, un des rhums les plus réputés de l'île. L’arrivée est magique. Du haut de la petite route le visiteur surplombe les vieux bâtiments de la distillerie installés en contrebas dans la vallée. (en savoir +)

--------------------------------------------------------------------------------
Distillerie Trois-Rivières

Visible de loin au milieu des champs de canne, un moulin à vent indique l’emplacement de la distillerie. Le rhum Trois-Rivières n’est plus distillé ici depuis des années, mais l’entreprise a décidé de maintenir cet ancien site de production en parfait état, pour en faire un lieu de découverte pédagogique, de l’histoire et des procédés de distillation du rhum en Martinique. (en savoir +)

--------------------------------------------------------------------------------
Habitation Clément

L'habitation Clément, en plus de son espace de dégustation installé dans une belle maison créole, a ouvert au public les chais dans lesquels s'entassent des centaines de tonneaux de rhum en cours de vieillissement, ainsi que les bâtiments de son ancienne distillerie.
--------------------------------------------------------------------------------
Visite tous les jours de 9H00 à 18H00. Tel : 05 96 54 62 07. (Sortie sud du bourg du François). Entrée : adultes 6 €, enfants - 16 ans 3 €, enfants - 12 ans Gratuit.
--------------------------------------------------------------------------------
valou
valou
Ecologistes
Ecologistes

Féminin
Nombre de messages : 1681
Age : 51
Localisation : beziers
Date d'inscription : 28/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
HISTOIRE DES RHUMERIES Left_bar_bleue14/14HISTOIRE DES RHUMERIES Empty_bar_bleue  (14/14)
Argent de poche:
HISTOIRE DES RHUMERIES Left_bar_bleue5/100HISTOIRE DES RHUMERIES Empty_bar_bleue  (5/100)

Revenir en haut Aller en bas

HISTOIRE DES RHUMERIES Empty Re: HISTOIRE DES RHUMERIES

Message par avec-amour-et-paix le Lun 17 Mar - 22:27

vous savais paler aux Hommes madame

lol
merci

flower

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



HISTOIRE DES RHUMERIES Crbst_10
avec-amour-et-paix
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 56
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
HISTOIRE DES RHUMERIES Left_bar_bleue14/14HISTOIRE DES RHUMERIES Empty_bar_bleue  (14/14)
Argent de poche:
HISTOIRE DES RHUMERIES Left_bar_bleue0/100HISTOIRE DES RHUMERIES Empty_bar_bleue  (0/100)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum