L’abolition de l’esclavage

Aller en bas

L’abolition de l’esclavage

Message par Déchet le Sam 15 Mar - 2:19

Rappelons que c'est en 1802 que Napoléon Bonaparte avait rétabli l'esclavage dans toutes les Antilles, mais les mouvements de résistance commencèrent, notamment de la part des Anglais qui avaient interdit la traite des Noirs en 1807 et en raison de la proclamation du congrès de Vienne qui l’avait également interdit en 1815. Mais il fallut attendre le décret d'abolition de l'esclavage du 27 avril 1848 qui a été préparé par le sous-secrétaire d'État à la Marine chargé des colonies, Victor Schoelcher (1804-1893), d’origine alsacienne. Presque aussitôt, le gouverneur de la Guadeloupe, Laryle, décida, le 27 mai 1848, d’appliquer le décret d'abolition dans l’archipel; l’esclavage fut également aboli la même année à l’île de Saint-Martin pour la partie française, mais seulement en 1863 pour la partie hollandaise. Puis la Guadeloupe participa aux élections qui suivirent et permit l'élection de Victor Schoelcher en tant que député de la Guadeloupe et de la Martinique. En 1849, Schoelcher fut élu à l'Assemblée législative de la Seconde République.

Devenu célèbre dans toutes les Antilles, Victor Schoelcher revendiqua aussi l’application du droit commun et même la départementalisation pour les quatre colonies (Martinique, Guadeloupe, Guyane et La Réunion), mais il échoua sur cette question; on sait que les quatre colonies ne deviendront des départements qu’en 1946. Bien sûr, au terme de cette douloureuse période, la colonie martiniquaise s’était peuplée massivement de nouveaux arrivants noirs et la langue maternelle de tous était devenue le créole martiniquais.


On estime que, entre 1650 et 1850, la France aurait importé 290 000 esclaves en Guadeloupe. Cependant, le recensement de 1850 ne mentionnait que 121 000 habitants, ce qui donne un bon indice du fort taux de mortalité parmi les esclaves noirs. Enfin, c’est vers les années 1840 seulement que les Noirs furent christianisés par l’Église catholique. Auparavant, les Noirs étaient certes baptisés, mais ils étaient ensuite laissés à eux-mêmes; d'ailleurs, beaucoup de prêtres possédaient des esclaves.

Cela dit, l'esclavage continua sous une autre forme lorsque fut imposé le Code de l’indigénat qui correspondrait aujourd'hui à une autre forme déguisée d’esclavage des populations autochtones en les dépouillant de toute leur identité. Grâce aux pratiques discriminatoires imposées par le Code de l'indigénat (en vigueur de 1887 à 1946), les Blancs continuèrent de jouir de privilèges considérables.

_________________


Toujours vivre pour les autres.
avatar
Déchet
Serviteur
Serviteur

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 50
Localisation : Dans une poubel appeler planet terre
Humeur : Dangereuse
tendances politiques : Révolutionaire
Date d'inscription : 05/03/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
1/100  (1/100)

Voir le profil de l'utilisateur http://alf-dq.darkbb.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum