Sarkozy exclut un grand remaniement ministériel et promet de maintenir le cap des réformes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sarkozy exclut un grand remaniement ministériel et promet de maintenir le cap des réformes

Message par Le_simple le Jeu 6 Mar - 15:09

06 mars 10:03 - PARIS (AFP) - Nicolas Sarkozy a exclu un "grand remaniement" gouvernemental et un plan de rigueur après les municipales, affichant sa volonté de "maintenir" le cap des réformes après les scrutins des 9 et 16 mars, dans un entretien au Figaro jeudi.

Il n'y aura "pas de grand remaniement après les municipales", déclare le chef de l'Etat dans cette longue interview, où il affirme sa confiance dans le Premier ministre, François Fillon étant "le meilleur pour mettre en oeuvre" sa politique.

De même, Nicolas Sarkozy déclare que le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant, dont les interventions médiatiques ont pu être critiquées par l'UMP à l'Assemblée, a sa "confiance" et son "amitié".

L'entretien avec le Figaro paraît alors que la cote de confiance du chef de l'Etat chute encore de quatre points selon le baromètre CSA pour i-Télé/Le Parisien (38%, contre 55% pour François Fillon) du même jour. Interrogé sur cette baisse, le chef de l'Etat répond qu'il ne se laissera pas "distraire par les péripéties".

"J'ai un cap, je tiendrai ce cap", poursuit-il, affirmant qu'il n'a "pas l'intention de rythmer" son quinquennat "en fonction des scrutins locaux, régionaux ou européens qui nous attendent". "Mon rendez-vous est clair: c'est la fin du quinquennat, et les résultats concrets que les Français en attendent à juste titre. En tout état de cause, pour moi, comme pour tous les Français, le changement est une ardente obligation", insiste le chef de l'Etat.

"L'élévation du niveau de vie est l'objectif central de mon action", ajoute M. Sarkozy, qui exclut un "plan de rigueur" après les scrutins locaux des 9 et 16 mars, contrairement à ce que ne cesse de prévoir l'opposition depuis six mois. "Je ne crois pas au plan de rigueur. Il ne mène à rien. C'est la réforme qui amènera les économies et ce sont les économies et la croissance qui amèneront la réduction des déficits", selon lui.

Le chef de l'Etat affirme aussi son intention d'"aller jusqu'au bout" contre les récidivistes, alors que le Conseil constitutionnel a partiellement censuré la loi instaurant la rétention de sûreté pour certains criminels jugés dangereux à l'issue de leur peine. Quelques dix mois après son élections, il défend sa politique étrangère, estimant que le contrat EADS signé avec l'armée américaine n'aurait pas été possible sans le rapprochement qu'il a piloté avec Washington.

M. Sarkozy détaille le contenu de l'un de ses projets diplomatiques majeurs, l'Union pour la Méditerranée, source de tension avec l'Allemagne: cette Union sera "co-présidée par un président de la rive du nord et un président de la rive du sud". "Nous travaillons la main dans la main" avec Angela Merkel, la chancelière allemande, qui était réticente au départ vis-à-vis de ce projet.

Evil or Very Mad

Le_simple
Socialistes
Socialistes

Masculin
Nombre de messages : 1265
Age : 45
Localisation : le simples
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy exclut un grand remaniement ministériel et promet de maintenir le cap des réformes

Message par avec-amour-et-paix le Jeu 6 Mar - 19:03

06 mars 10:03 - PARIS (AFP) - Nicolas Sarkozy a exclu un "grand remaniement" gouvernemental et un plan de rigueur après les municipales, affichant sa volonté de "maintenir" le cap des réformes après les scrutins des 9 et 16 mars, dans un entretien au Figaro jeudi.

Il n'y aura "pas de grand remaniement après les municipales", déclare le chef de l'Etat dans cette longue interview, où il affirme sa confiance dans le Premier ministre, François Fillon étant "le meilleur pour mettre en oeuvre" sa politique.

sa peut vouloir dire ,qu'il n'esclu pas un petit remaniement




L'entretien avec le Figaro paraît alors que la cote de confiance du chef de l'Etat chute encore de quatre points selon le baromètre CSA pour i-Télé/Le Parisien (38%, contre 55% pour François Fillon) du même jour. Interrogé sur cette baisse, le chef de l'Etat répond qu'il ne se laissera pas "distraire par les péripéties".

"J'ai un cap, je tiendrai ce cap", poursuit-il, affirmant qu'il n'a "pas l'intention de rythmer" son quinquennat "en fonction des scrutins locaux, régionaux ou européens qui nous attendent". "Mon rendez-vous est clair: c'est la fin du quinquennat, et les résultats concrets que les Français en attendent à juste titre. En tout état de cause, pour moi, comme pour tous les Français, le changement est une ardente obligation", insiste le chef de l'Etat.


sa me parait une subpécheri ,megalo comme il est il va ce plier aux sondage


"L'élévation du niveau de vie est l'objectif central de mon action", ajoute M. Sarkozy, qui exclut un "plan de rigueur" après les scrutins locaux des 9 et 16 mars, contrairement à ce que ne cesse de prévoir l'opposition depuis six mois. "Je ne crois pas au plan de rigueur. Il ne mène à rien. C'est la réforme qui amènera les économies et ce sont les économies et la croissance qui amèneront la réduction des déficits", selon lui.

pencer vous qui va vous dire avant les élections ,qu'ils va profiter des ouvrier , pour faire du profic pour ces copain


Le chef de l'Etat affirme aussi son intention d'"aller jusqu'au bout" contre les récidivistes, alors que le Conseil constitutionnel a partiellement censuré la loi instaurant la rétention de sûreté pour certains criminels jugés dangereux à l'issue de leur peine.

il n'a que faire de la loi et du peuple,regarder pour le référandum du traiter simplifier la loi c'est lui un frais petit bouche
avide de pouvoir





Quelques dix mois après son élections, il défend sa politique étrangère, estimant que le contrat EADS signé avec l'armée américaine n'aurait pas été possible sans le rapprochement qu'il a piloté avec Washington.

M. Sarkozy détaille le contenu de l'un de ses projets diplomatiques majeurs, l'Union pour la Méditerranée, source de tension avec l'Allemagne: cette Union sera "co-présidée par un président de la rive du nord et un président de la rive du sud". "Nous travaillons la main dans la main" avec Angela Merkel, la chancelière allemande, qui était réticente au départ vis-à-vis de ce projet.


pour les ce qui le croive qu'il fait son travail qu'il regarde les infos

flower

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum