Les nouvelles stratégies de l'Occident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les nouvelles stratégies de l'Occident

Message par avec-amour-et-paix le Mar 14 Avr - 8:05

Sommaire :

Les nouvelles stratégies de l'Occident
pour dominer la planète :
Les Evangéliques à la conquête du monde,
les étudiants instruments de Révolutions Oranges.
Par Eva

Le colonialisme réhabilité par Sarkozy ?

L'U.E. entreprend de discréditer le communisme.
Le seul idéal toléré : Celui de l'Argent !
Les nouvelles stratégies
de l'Occident
pour dominer le monde :

Les Evangéliques à la conquête de la planète,
les étudiants instruments de Révolutions Oranges.
Par Eva


Mes amis,

L'Empire euro-américano-israélien est aux abois. Son Système de prédilection, le libéralisme financier cher aux Reagan ou Thatcher, est en faillite. Les guerres impériales s'embourbent. Le vrai visage de la "démocratie" que l'Occident moderne tente d'imposer au monde, apparaît au grand jour; Elle est de plus en plus rejetée par les peuples floués. Les nouvelles puissances nouent des liens entre elles, amicaux, humanitaires, commerciaux, militaires..., et de plus en plus de pays rejoignent ces Etats émergents futurs rivaux des USA qui prétendent, avec leurs alliés, imposer leur domination au monde.

Un Empire même moribond, même déconsidéré partout, même démasqué, ne rend pas les armes facilement. Son agonie est agressive, prête à transformer la planète en champ de ruines pour permettre à l'Oligarchie habituée à tout régenter de continuer à tout contrôler, y compris les paradis fiscaux, et à faire des bénéfices fabuleux sur le dos des peuples. Les profiteurs de guerres sont à l'affût, prêts, comme en Irak, à rafler toutes les mises, des ressources comme de la reconstruction. Et en attendant la guerre mondiale qui est à nouveau dans l'air du temps, toutes les stratégies sont tour à tour utilisées afin de diviser ou de destabiliser les Etats rebelles au Désordre militaro-financier imposé, pour les soumettre, pour renverser leur gouvernement pourtant démocratiquement élu (comme en Palestine, en Russie, en Moldavie, au Vénézuela, en Bolivie, etc), pour imposer un pouvoir complaisant, aux ordres, docile - comme en Irak, en Afghanistan, au Pakistan, en Georgie, en Ukraine....

Au Vénézuela, par exemple, sabotages, manifestations, coup d'Etat, se sont succédés, en vain. Que faire pour imposer son poulain formé dans les meilleurs centres américains, comme le Président georgien ou le français, et ensuite organiser le pillage des ressources via des transnationales apatrides ?

Voici une vingtaine d'années, j'ai connu à Marseille un petit groupe de missionnaires évangéliques financés par leurs Eglises aux USA, il était si charmant, si sincère, que je me suis joint à eux. Il y avait une vingtaine de membres, et une fois par mois, pour ma plus grande joie, les habitués de la rue étaient conviés à partager le repas froid de ces zélés croyants. Repas que nous poursuivions parfois entre nous, le soir, chaud et beaucoup mieux garni. Ce qui m'avait ému, au point de demander que le meilleur repas soit réservé à ceux qui n'avaient rien, plutôt qu'à nous, les gâtés de la vie...

Deux années passèrent. Loin d'augmenter, le nombre de fidèles avait diminué. Au point d'interpeller la Communauté en question. Et dans ma résidence marseillaise, d'ailleurs, un couple s'était aussi installé, toujours pour porter la Bonne parole. Curieusement, ceux que j'envoyais n'intéressaient pas. Et la Mission piétinait. C'est alors que le missionnaire changea sa stratégie : Désormais, il mettrait en place un Centre sportif, pour atteindre les jeunes, plus réceptifs. Tiens donc...

Et que firent mes chers amis évangéliques ? Ils changèrent aussi leur fusil d'épaule. Finies les réunions de "maison", de rue, du dimanche. Et en avant l'évangélisation dans les Universités ! Les jeunes, et des jeunes intelligents, cultivés, devinrent leur public. Pour en faire de futurs leaders ? A l'époque, je n'avais pas compris la portée de ces changements.

Plus tard, je réalisai que cela entrait dans une vaste stratégie de conquête du monde, les Eglises évangéliques ayant entrepris de partir à l'assaut de la planète. Armées de leurs Bibles, travaillant de l'intérieur les opinions, les soumettant à un Dieu très américain, pour mieux prendre possession de leur vie, de leur mental, de leur emploi du temps, de leur opinion politique (Eglises soi-disant a-politiques, en réalité zélées pour Reagan), de leurs engagements, au service de l'Ordre Libéral, des croyances américaines, du mode de vie anglo-saxon, de son puritanisme étroit, et au service, aussi, d'un Sionisme intransigeant et conquérant (de façon intéressée, d'ailleurs, pour hâter, soi-disant, le retour de Jésus, et ensuite, bien sûr, imposer par la force aux chers amis israéliens, leurs propres convictions. Délicieux !).

Ainsi, les Evangéliques à la sauce américaine sont partis à la conquête du monde, et pour commencer, des esprits, même en milieu très hostile, musulman par exemple, et au risque de provoquer de violentes allergies comme en Afrique du Nord. Si l'on n'y prend pas garde, nous nous trouverons bientôt en face de cerveaux complètement destructurés, soumis, robotisés, prêts à accepter passivement les conséquences les plus extrêmes du Néo-Libéralisme et à partir en guerre contre des ennemis créés de toutes pièces, parce que vivant sur un territoire riche en ressources, ou stratégique, ou rebelle au Nouvel Ordre Mondial programmé sous l'égide de l'Elite blanche, raciste, cupide, richissime, sans scrupules.

Et les proies sont juvéniles, car plus malléables, mais aussi étudiantes, prêtes à devenir les leaders de demain, à la tête d'Etats, d'Institutions soumises, de Grandes Banques, de multinationales avides, prédatrices...


La nouvelle stratégie de l'Occident,
en milieu étudiant.

Je viens d'écouter une vidéo, qui rejoint tout ce que j'ai écrit, en dépassant le cadre spécifiquement évangélique que je connais si bien pour l'avoir fréquenté pendant des années. Et que dit cette vidéo ? Que des étudiants sont formés à devenir les relais de nos chères démocraties occidentales, pour faire tomber les gouvernements en place. Et ces choses-là rejoignent ce que j'ai pu écrire, ici ou là, sur mes blogs, notamment concernant la Moldavie. Dans les Médias sous influence, on parle, au mieux, d'éléments roumains attachés à destabiliser le pouvoir en place, pour l'offrir à des tenants du Libéralisme anglo-saxon. Je me sens bien seule à entrevoir depuis le début des visées spécifiquement occidentales, des menées bien peu démocratiques mettant en scène, à l'arrière plan, des acteurs très liés aux Etats-Unis et à l'allié indéfectible, israélien. La Moldavie est un petit pays, certes, mais fort bien situé, et que ne ferait-on pas pour amputer le crédit des Russes, et même leur influence ? N'étaient-ce pas les organisations charitables juives qui, en Ukraine (et alors que les manifestants endoctrinés au préalable piétinaient devant le Parlement pour le renverser et installer un Gouvernement "démocratique" ayant la faveur de Washington), apportaient, "généreusement", des soupes chaudes aux ventres refroidis ? Ce qui avait si bien réussi en Ukraine pouvait se reproduire en Georgie et, maintenant, en Moldavie. Ou ailleurs. Tant d'ailleurs, si bien situés, ou si riches en ressources susceptibles d'intéresser les multinationales les plus exigeantes, ou les Banques les plus dynamiques !

Bref, les étudiants manifestent contre le Vénézuela de Chavez, présenté comme totalitaire (tiens donc !), exactement comme ceux de Moldavie. Qu'y-a-t-il derrière ces jeunes enflammés pour des causes qui dépassent le cadre de leur Etat ? Et qui d'ailleurs, il faut le dire, sont la plupart du temps issus eux-mêmes de milieux privilégiés, totalement ignorants des souffrances du bon peuple...

Pour résumer, les Universités se voient offrir des "projets", dûment financés de l'Etranger, des accords sont signés avec des Associations pour promouvoir la Démocratie, encore et toujours elle (comme en Irak), des liens sont tissés entre étudiants locaux et agents d'Outre-Atlantique - exactement comme avec mes missionnaires évangéliques. Les créneaux varient, mais ils aboutissent tous au même résultat : Changer les gouvernements pourtant... démocratiquement élus !

A Gaza, les Israéliens ont divisé pour mieux régner, dressant une muraille d'incompréhension entre le Hamas élu et le Fatah rejeté, afin de trouver un prétexte tout trouvé pour ne rien changer et poursuivre la colonisation. En Georgie ou en Ukraine, la stratégie a réussi : Des marionnettes appliquent avec zèle les consignes américano-israéliennes ! En Moldavie ou dans le Vénézuela de Chavez, ce sont les étudiants qui sont utilisés pour, de l'intérieur, orchestrer le changement si profitable à la City ou à Wall-Street. Diviser pour régner, encore et toujours. Le scénario est identique, les acteurs changent.

Au Vénézuela, quatre groupes se rejoignent pour tenter de renverser le Président démocratiquement élu, et plébiscité par les catégories populaires: L'Eglise Catholique, les milieux d'affaires, les Médias - tentative de coup d'Etat, sabotage, rien n'a marché pour abattre le populaire Chavez; c'est alors que les étudiants entrent en scène, pour d'une part propager les idées qui leur ont été inculquées de l'extérieur, présentant le Libéralisme sous son meilleur jour (!), et surtout la démocratie comme un idéal à atteindre. Deux canaux principaux : L'USAID, l'Agence américaine d'Aide au développement, et la NED, la Nacional Endowment for Democracy. Et des Instituts de formation, le Centre Albert Einstein et la Flatcher School, sensibilisant les étudiants aux techniques "geene sharp", des actions non-violentes mais néanmoins très efficaces et fort persuasives.

Et puisque les Médias sont de zélés relais des agents de l'Etranger, ils seront bien évidemment là pour saisir l'instant "magique", celui qui accuse le Pouvoir qu'on souhaite abattre, celui qui discrédite la Police de Chavez, ou encore celui qui montre en action les étudiants fidèles au Président, acculés à se défendre. Les partisans de Chavez sont présentés comme violents, alors qu'ils sont provoqués, agressés, comme à l'Université du Travail Social, et cela, on ne le montre pas ! Par contre, les jeunes adeptes du changement sont dépeints comme non-violents, ardents démocrates, moraux, etc... alors qu'ils sont le jouet des grandes Puissances financières qui veulent soumettre le monde à leurs plans, et des provocateurs qui, sur place, les relaient, agents d'étranges ONG ou d'Institutions officiellement à visées humanitaires ou démocratiques.

OTPOR : Des mots que les jeunes serbes connaissent bien. Un mouvement étudiant d'opposition, une invitation à se soulever contre les gouvernements en place, pro-russes par exemple, conduisant aux célèbres Révolutions de couleur qui ont fleuri en Georgie ou en Ukraine, un scénario qui a induit le changement, aussi, en Serbie, avec désormais un gouvernement plus proche de Washington que de Moscou.

Une stratégie reposant sur des éléments extérieurs pour faire tomber un gouvernement en place, élu, est-ce si démocratique ? Et pourtant, ces changements se font toujours au nom de la démocratie, celle-là même que les peuples rejettent de plus en plus, parce que fallacieuse.

Ainsi, les étudiants sont désormais instrumentalisés à des fins hégémoniques. C'est la nouvelle stratégie de Washington pour substituer aux gouvernements démocratiquement élus, des pouvoirs à leur solde, servant de relais aux multinationales et leur permettant de piller, tout à loisir, les ressources des pays convoités. Et ces projets "étudiants" sont bien évidemment sinon sponsorisés, du moins encouragés, par les alliés européens dociles, en piorité italiens, ou à Bruxelles, notamment au Parlement. Le Vatican n'est pas en reste, avec un Cardinal très actif et hyper conservateur, Renato Martino.

Il est temps d'alerter les étudiants, pour qu'ils ne deviennent pas, à leur insu, les plus fidèles agents du Libéralisme militaro-financier anglo-saxon qui ravage la planète. Puisque nous ne pouvons pas compter sur les Médias pour faire leur travail, il convient de les remplacer et d'informer les jeunes pour qu'ils ne soient pas pris au piège du Grand Désastre Planétaire en gestation. S'il en est encore temps !



Eva

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum