dossier:LE SRI LANKA N’EST PAS OUBLIÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dossier:LE SRI LANKA N’EST PAS OUBLIÉ

Message par avec-amour-et-paix le Mar 10 Fév - 8:32

Encerclés par un conflit meurtrier entre le gouvernement sri lankais et les rebelles tamouls, des civils innocents, dont le nombre est estimé à 250 000, nécessitent une aide de toute urgence.

Les États-Unis, le plus important donneur de fonds destinés au développement et d’aide militaire du pays, ont appelé les autorités à assurer la protection des « zones sécuritaires » pour les civils. Ils ont également demandé un cessez-le-feu pour permettre la circulation de l’aide alimentaire et médicale. Cependant, ces demandes ont été rejetées et les civils sont désormais confrontés aux tirs des deux camps. Or, si les États-Unis augmentaient les pressions maintenant, des vies pourraient être sauvées. Saisissons cette chance pour interpeller l’administration d’Obama.

Le Département d’État américain a accepté d’informer la Secrétaire d’État Hillary Clinton du nombre de messages envoyés à propos du Sri Lanka. Si un nombre significatif d’entre nous lui écrit, nous pourrons clairement signifier que la guerre au Sri Lanka n’est plus un « conflit oublié », et aider à persuader les États-Unis à agir.
rose
Envoyez un message dès maintenant !
http://www.avaaz.org/fr/sri_lanka_civilians/?cl=184100386&v=2842

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: dossier:LE SRI LANKA N’EST PAS OUBLIÉ

Message par avec-amour-et-paix le Mar 10 Fév - 8:34

Desmond Tutu - Le Sri Lanka n´est pas prêt pour le Conseil des droits de l´homme de l'ONU
[TamilNet, 15. Mai 2008 11:36 GMT]
«Avec un nombre terrible de cas de torture et de disparition, le Sri Lanka ne mérite pas un siège au Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Ainsi doit-il en être décidé par le vote» déclare le premier archevêque du Cap, de l´élise anglicane d´Afrique du Sud, dans un commentaire publié dans le Guardian du 15 mai.

Voici le texte intégral de l'article:

Archbishop Desmond Tutu
L´archevêque Desmond Tutu
Il semblerait évident qu'un pays qui torture et enlève sa propre population n'aie pas sa place dans la principale institution des droits de l'homme du monde. Apparemment pas: le Sri Lanka, malgré les critiques répétées pour son mépris des droits de l'homme, a déposé sa candidature pour sa réélection au Conseil de droits de l'homme de l'ONU, lors d´un vote qui aura lieu à New York le 21 mai.

Les gouvernements doivent aux victimes des abus des droits de l'homme au Sri Lanka - et dans le monde entier – de prendre les mesures nécessaires pour que la demande du Sri Lanka soit refusée. Cela sera un test important pour les quarante-sept membres du Conseil, de prouver que les normes de l'ONU sont honorées.

Si le Sri Lanka échoue cette année, cela ne sera pas important que pour les dirigeants chargés des droits de l'homme au Sri Lanka qui, au prix de grand risque personnel, ont demandé un refus de la réélection du Sri Lanka, mais aussi pour la société civile sri-lankaise. En parallèle à la défaite humiliante de la Biélorussie, l'année dernière, cela lancera un signal important pour l'avenir: les gouvernements qui abusent grièvement des droits de l'homme ne peuvent appartenir à l´institution qui protège les victimes de tels abus.

Le Sri Lanka n'a pas honoré sa promesse de respecter les normes des droits de l'homme et de coopération avec l'ONU depuis qu´il s´est joint au Conseil il y a deux ans. En effet, la situation relative aux droits de l'homme a empiré pendant ce temps. La conception qu´a le Sri Lankan de la coopération avec l'ONU, a abouti à une accusation des principaux représentants de l'ONU (le haut commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, et le sous-secrétaire général aux affaires humanitaires, John Holmes) de «terroristes» ou de «sympathisants avec les terroristes.»

Les abus systématiques des forces du gouvernement du Sri Lanka font parti des pires imaginables. Les forces de sécurité du gouvernement enlèvent sommairement leurs propres citoyens de leurs maisons et de leurs familles au milieu de la nuit, qui disparaissent sans donner de signe de vie. La torture et les exécutions extrajudiciaires sont fréquentes. Quand le conseil de droits de l'homme a été fondé, les membres de l'ONU demandaient que les États élus «respectent au plus haut niveau» les normes des droits de l'homme. Sur ce point, le Sri Lanka est clairement disqualifié.

Les Tigres tamouls séparatistes ont employé des tactique ignobles dans leur guerre contre le gouvernement, y compris de fréquents attentats suicides. Mais cela n´excuse en aucune façon le niveau des abus du gouvernement.

Heureusement, les nouvelles du Conseil ne sont pas toutes mauvaises. Des pays d'autres régions du monde ont des prétentions crédibles à devenir des dirigeants au soutien des droits de l'homme. L'Argentine et le Chili, qui ont terriblement souffert de la torture, des disparitions forcées et des exécutions extrajudiciaires dans le passé, sont devenus d´importants défenseurs des droits de l'homme, et demandent maintenant à joindre le Conseil. Dans la liste des pays africains, il y a quelques véritables grands défenseurs des droits de l'homme, et – dieu merci – pas de candidature du Zimbabwe ni du Soudan. De par le monde entier, le Sri Lanka est à part, comme candidat le plus clairement non qualifié au Conseil cette année, et comme pays où la situation empire clairement.

Le refus de la candidature de Sri Lanka serait un soulagement pour le peuple sri-lankais. Cela mettrait le gouvernement sous la pression internationale, pour le forcer au respect des droits de l'homme, et à accepter la mission de surveillance des droits de l'homme de l'ONU, qu'il a obstinément refusée. Ce refus aiderait à faire du Conseil une institution où les véritables dirigeants en ce qui concerne les droits de l'homme dans toutes les régions peuvent aider à mener le monde vers un plus grand respect de la vie et la dignité humaine. Des résultats, en bref, qui profiterait à ceux qui se soucient des droits de l'homme dans le monde. Tout autre résultat serait une mascarade.

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum