"Casse toi pov' con!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Casse toi pov' con!"

Message par avec-amour-et-paix le Lun 13 Oct - 15:47

"Casse toi pov' con!"
par Zhouenlaï le Ven 10 Oct - 17:06

Lors de la venue de Nicolas Sarkozy à Laval (Mayenne), le 28 août 2008, pour y annoncer la généralisation du RSA (revenu de solidarité active), Hervé EON militant mayennais de PRS (Pour la République Sociale), association
politique, a voulu se rendre à la manifestation organisée contre le chef de l'Etat pour l'occasion. Se déplaçant à vélo sur le parcours du cortège présidentiel, après avoir été immobilisé et isolé sur le trottoir par des policiers en civil, il a brandi au passage du cortège une pancarte où il avait inscrit « casse toi, pov'con », pancarte qu'il avait prévue pour la manifestation... Cette expression d'opinion lui a valu une interpellation ainsi qu'une convocation pour
le 23 octobre 2008 à 14h00 devant le tribunal correctionnel de Laval pour «offense» au Président de la République Française.

Un rassemblement est prévu à partir de midi devant le palais de justice de Laval (Place Saint-Tugal) le 23 octobre
Traduit en justice, Hervé Eon ne doit pas l'être pour délit d'opinion mais alors pour plagiat, puisque l'auteur de ces propos est Nicolas Sarkozy. Sauf à considérer que ce qui est sanctionnable pour l'un, ne le serait pas pour le Président, pourtant garant de l'égalité républicaine.

Pour signer:
http://www.prs53.org

Hervé Eon sera présent à la conférence de presse du CODEDO (Collectif pour une dépénalisation du délit d'outrage), qui se tiendra le 21 octobre à 16h.
Pour en savoir plus, voir le site du CODEDO: http://codedo.blogspot.com

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Casse toi pov' con!"

Message par alpha le Ven 7 Nov - 10:10

Condamné pour un 'Casse toi pov'con': "Bientôt, il va falloir consulter son avocat avant d'aller manifester"
icone des tags casse toi pauvre con, Laval, Mayenne, Nicolas Sarkozy, hervé éon, justice
Par La rédaction du Post
le 07/11/2008, vu 487 fois, 15 nombre de réactions
Post vu en Une

Hervé Eon a pris une amende de 30 euros avec sursis pour offense au chef de l'Etat. Il ne décolère pas.
Hervé Eon accompagné de Jean-Luc Mélenchon lors de son audience au tribunal de Laval
Hervé Eon accompagné de Jean-Luc Mélenchon lors de son audience au tribunal de Laval
MaxPPP

C'est quoi cette histoire ?
Le 28 août dernier, Hervé Eon, militant socialiste, se rend à une manifestation lors du passage de Nicolas Sarkozy dans sa ville de La val (Mayenne). Au moment où passe le convoi présidentiel et alors qu'il est interpellé par la police, il brandit une pancarte "Casse-toi pov' con".

Poursuivi par la justice pour "offense", il a été condamné ce jeudi à 30 euros d'amende avec sursis par le tribunal de grande instance de Laval.

Sur RMC, ce vendredi matin, il réagit à cette condamnation:
"Je pense faire appel de cette décision. Parce que dans "condamné à une amende avec sursis", il y a "condamné". Et s'ils veulent faire un symbole, j'irai défendre le symbole de la liberté d'expression".

"Le slogan, chacun pouvait le prendre pour lui. C'était juste pour explique qu'on ne parle pas comme cela aux gens. C'était un acte réfléchi. Si Nicolas Sarkozy le prend pour lui, il faut qu'il sache qu'il a offensé tous les citoyens en insultant ce citoyen au salon de l'agriculture."

"Au moins, on avance sur le débat politique. Jean-Luc Mélenchon qui était au tribunal comme témoin, lors de mon jugement, va proposer une loi sur l'offense. Parce que mon cas crée une jurisprudence. Bientôt, il va falloir consulter son avocat avant de manifester..."



(Source: RMC)

A lire aussi :
- Pour 30 euros avec sursis, vous pouvez brandir un panneau "Casse toi pov'con" devant le président
- Avant le "Casse toi pauvre con", Sarkozy avait déjà lâché un "Cassez-vous..."
- Dire "Casse toi pauv'con" au Président = 1000 euros d'amende?
avatar
alpha
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 372
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Casse toi pov' con!"

Message par avec-amour-et-paix le Sam 15 Nov - 10:16

Comité de Soutien pour la relaxe de Hervé Eon

« Offense au Président de la République »



Communiqué de presse de Hervé Eon : Appel de la décision du tribunal correctionnel de Laval

Le parquet de Laval a jugé utile de me poursuivre pour avoir brandi sur le parcours présidentiel à Laval le 28 août 2008 la pancarte sur laquelle était écrit "casse toi pov'con" et donc considéré que j'avais offensé le Président de la République..
Le jugement rendu à mon encontre fait état d'une condamnation de principe à une amende de 30 euros avec sursis. .

"Si le prévenu n'avait pas eu l'intention d'offenser, mais seulement l'intention de donner une leçon de politesse incongrue, il n'aurait pas manqué de faire précéder la phrase "Casse-toi pov'con" par une formule du genre "on ne dit pas", souligne le jugement."

En guise de "simple avertissement", le tribunal m'a condamné à "une amende de principe de trente euros avec sursis".

Je n'accepte pas ce verdict qui laisserait à penser que tel un potache je mérite un avertissement. Une leçon de politesse n'est pas incongrue qu'elle soit à destination du Président ou d'un simple citoyen. La fonction présidentielle ne dispense pas celui qui l'occupe d'être poli avec les citoyens même si la loi protège sa fonction.

La décision est politique et doit être combattue, juridiquement et politiquement. Pour ma part, je continue le combat juridique et fais confiance à mes amis politiques pour que le combat politique soit aussi mené. J'y prendrais toute ma place.

J'ai donc décidé, après conseil auprès de Me Dominique NOGUERES et de mes camarades politiques, de faire appel de la décision rendue le 6 novembre 2008.

L'affaire sera jugée à la cour d'appel d'Angers (49), la date n'est pas connue à ce jour.

Hervé EON

Intervention de Hervé EON suite au jugement rendu le 6 novembre 2008

Le tribunal correctionnel de Laval a suivi le réquisitoire du procureur de la république.
A ses yeux, l'offense serait constituée et il me condamne à 30€ d'amende avec sursis.

Le 28 août 2008, des fonctionnaires de police zélés ont désigné une prétendue victime qui aurait été offensée de n'avoir pas vu mon carton sur lequel était inscrit « Casse toi pov'con » ; Cela justifiait à leurs yeux une audition au commissariat, et la substitut du procureur tout autant zélée décidait d'engager des poursuites à mon encontre ;

Je comprends les pressions qui s'exercent sur tous les rouages de l'Etat. Nous avons conscience de la période politique dans laquelle nous sommes.

J'espérais, tout comme vous, que les fonctionnaires chargés de la justice et du maintien de l'ordre fassent preuve de discernement et s'autorisent à réfléchir d'avantage avant d'engager de telles sanctions à l'encontre des militants ou citoyens engagés. Ce que n'a pas fait, aujourd'hui le tribunal correctionnel de Laval en suivant les réquisitions du procureur.

Je suis convaincu, autant que vous, qui m'avez soutenu, que cette situation est le résultat d'une politique méprisante, arrogante que mène Mr Sarkozy et son gouvernement.

Nous avons, nous aussi, de la mémoire : Qui insulte des pans entiers de la population en les traitants de « racailles », qui nie au peuple le droit de montrer son désaccord avec les politiques menées - Rappelez vous ces propos : « ce n'est pas la rue qui gouverne » ou « les réformes se feront de toute façon car je suis le président ». Qui transforme nos institutions judiciaires, éducatives... sans concertation ?

Qui est l'offenseur ? A quand l'offense présidentielle au citoyen ?

Chacun des ministres y va de son couplet autoritaire, de ses petits mots qui n'ont pas place dans la bouche de ceux qui nous gouvernent.

A cet instant je voudrais m'adresser à Mr Sarkozy lui-même, qui n'a pas vu mon carton, qui n'a donc pas déposé plainte pour offense, mais qui obtient malgré cela que ses serviteurs le fassent à sa place.

Je voudrais m'adresser à Mr Sarkozy pour lui donner un conseil.De quel droit se dira-t-il ? Qui est ce petit provincial qui viendrait lui faire la leçon à lui Président de la République, de l'Europe et « grand » de ce monde !!!

J'ai un bénéfice sur Mr Sarkozy, le bénéfice de l'âge. Et c'est à ce simple titre, étant son aîné de presque 3 ans et ayant une pratique militante depuis l'âge de 18 ans.

J'ai brandi ce carton, qui était destiné à qui voulait bien le prendre pour lui alors que beaucoup avaient envie de le faire en le destinant à Mr Sarkozy lui-même. La pétition concernant mon soutien a été signée à ce jour par plus de 5000 personnes, du nord au sud de la France, de l'est à l'ouest. J'ai reçu beaucoup de messages de sympathie et de commentaires sur la fonction présidentielle.

C'est, éclairé de ces commentaires et de mes propres convictions, que je veux dire à Mr Sarkozy en notre nom à tous, que l'insulte, l'injure et le mépris n'ont pas leur place dans le débat démocratique. En République, le souverain c'est le peuple citoyen. On ne gouverne pas contre lui et encore moins en tentant d'intimider les récalcitrants.

Nous pensons tous, que le président, à défaut de mener une politique satisfaisante pour tous, doit inciter chacun, par ses actes et son attitude, au respect de l'autre.

Etant militant, il n'obtiendra pas de moi, ni de nous je le crois, un silence complaisant, une mise au pas en judiciarisant le débat politique.

L'offense au président de la République est une résurgence de l'ancien régime. Elle n'a pas sa place dans notre république. Nous ne sommes pas des sujets, nous revendiquons notre statut de citoyens, notre liberté d'opinion et notre droit d'expression.

Relaxé ou condamné le combat politique continue, je défendrais pour ce qui me concerne les valeurs de la République et serais intransigeant avec moi-même et tous ceux qui la mettront en danger.

Je continuerais à me battre pour un monde meilleur, sans OGM, sans nucléaire et où l'être humain est respecté, les enfants protégés.
Pour tout cela j'ai désobéi, je désobéirais encore pour l'intérêt de tous, ceux qui voudraient bien le faire mais n'osent pas, ne peuvent pas.

L'affaire n'est pas terminée, j'ai 10 jours pour faire appel de la décision rendue aujourd'hui. Je vais donc y réfléchir avec l'avocate qui me défend.

Mais il me semble, au-delà du cas Eon et son carton, que cette décision de justice marque la mise au pas affichée de l'action militante et revendicatrive.

Les animateurs du comité de soutien vous tiendront informés des suites et je vous invite dès maintenant à ne rien lâcher, à résister et à vous battre. Je sais que je parle ici à des convaincus. Alors nous continuerons à nous battre ensemble.

Je vous remercie du fond du cœur.

Et...

Revue de presse, cliquez ici.

En piéces jointes, le rendu du jugement.

Votre abonnement :

rose ici

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Casse toi pov' con!"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum