L'adoption reprise en main

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'adoption reprise en main

Message par avec-amour-et-paix le Mar 29 Juil - 5:58

Lundi 28 Juillet 2008
L'adoption reprise en main
Par Laura ADDA
leJDD.fr
>> La secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme, Rama Yade, présente lundi un plan de relance sur l'adoption internationale. Les propositions du rapport Colombani sur l'adoption doivent servir de support à cette réforme censée simplifier les démarches administratives jugées trop lourdes. C'est aussi l'occasion de revoir les procédures d'adoption pour des enfants en situation de "délaissement" en France.


"Donner au Quai d'Orsay les moyens d'une grande politique de l'adoption qui concilie générosité, lucidité, efficacité et éthique". Telle est l'ambition du plan de relance de l'adoption internationale, qui doit être présentée cet après-midi par la secrétaire d'Etat aux droits de l'homme Rama Yade. Il fait suite à un rapport présenté en mars par l'ancien directeur du Monde, Jean-Marie Colombani, au président de la République. Il a tiré la sonnette d'alarme face aux lourdes démarches administratives que demande l'adoption internationale en France. Dans un entretien au Parisien-Aujourd'hui en France, la secrétaire d'Etat livre les premières lignes de ce projet censé faciliter les procédures d'adoption internationale en France.

L'adoption internationale, qui représente 80% des adoptions en France, a diminué de 20% en un an, alors qu'elle a augmenté de 9% en Italie: un bilan négatif dû à un système "pas assez performant", selon Rama Yade. Au total, 30 000 familles disposant d'un agrément pour accueillir un enfant attendent toujours un feu vert pour aller le chercher à l'étranger. La secrétaire d'Etat dénonce ainsi "une trop grande complexité du système français, avec des familles mal informées souvent obligées de se débrouiller toutes seules, au risque de faire appel à des intermédiaires peu scrupuleux". L'affaire de l'Arche de Zoé, une association qui a tenté d'envoyer une centaine d'enfants du Darfour en France, est un exemple de ces dérives.

"Peace Corps" à la française

La première innovation pour l'adoption internationale est la création de "Corps de la paix". Sur le modèle des "Peace Corps", créés en 1961 aux Etats-Unis par John F. Kennedy, ils auront pour mission de faire le lien entre les prétendants à l'accueil et les autorités locales. Ce réseau de jeunes volontaires dépendra du Quai d'Orsay et sera présent dans les 74 pays où les Français peuvent adopter. Selon la secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, les jeunes vont être formés et envoyés à l'étranger pour "faciliter l'adoption, (...) améliorer les conditions d'accueil des enfants sans parents et les aider à sortir des institutions". Ils seront recrutés grâce à une convention signée avec l'Association des volontaires du progrès, une association laïque française spécialisée dans le volontariat international. Le premier du genre sera en poste dès le mois prochain à Phnom Penh, au Cambodge. Seuls 26 enfants cambodgiens ont été adoptés en 2007 alors que plus de 1000 Français sont toujours en liste d'attente. Ce projet sera financé "à la fois par le ministère des Affaires étrangères et européennes, par des entreprises privées et, je l'espère, les collectivités territoriales", a ajouté Rama Yade. Jean-Marie Colombani présidera à la rentrée la conférence des contributeurs, "qui permettra de mettre en commun les financements publics et ceux des partenaires".

Des failles dans l'adoption en interne

Cependant l'adoption internationale, au coeur de la réforme, n'est pas la seule qui pose problème. "25 000 familles sont dotées d'un agrément en France, pour moins de 4000 enfants adoptés en 2006", selon la secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano. Dans un entretien à La Croix, elle a déclaré que les procédures d'agrément doivent être "mieux encadrées". Certains de ces agréments ne correspondraient plus à une volonté d'adopter, "soit parce que les candidats ont eu un enfant, soit parce qu'ils ont renoncé à leur projet". Elle propose ainsi que les familles adoptives qui n'auraient pas confirmé leur projet d'adoption, "comme ils doivent le faire tous les ans", se voient automatiquement retirer leur agrément.

Mais l'urgence est surtout dans une révision de la situation de "délaissement familial" des enfants. La secrétaire d'Etat a indiqué qu'en 2006, seulement 1% des enfants placés après décision d'un juge ont été déclarés en situation d'"abandon". "N'y a-t-il pas parmi les milliers d'autres, des enfants dont le délaissement est avéré et qui seraient plus heureux dans une famille ?", s'est-elle étonnée. L'objectif est donc d'augmenter le nombre d'enfants adoptables en France. Selon Nadine Morano, "moins de la moitié des 2300 pupilles de l'Etat ont été adoptés". Certains enfants sont placés de famille d'accueil en famille d'accueil et voient leur vie lourdement fragilisée. La secrétaire d'Etat à la famille a précisé que l'Insee a réalisé une étude qui révèle qu'"un tiers des sans-abri ont connu l'aide sociale à l'enfance".

http://www.lejdd.fr/cmc/societe/200831/l-adoption-reprise-en-main_135976.html
rose

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum