Lien entre le cancer du sein et l'agriculture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lien entre le cancer du sein et l'agriculture

Message par valou le Ven 13 Juin - 9:11

Une vaste étude ontarienne dévoile aujourd'hui que les femmes qui ont travaillé sur une ferme ont trois fois plus de chances d'attraper le cancer du sein que celles qui n'y ont jamais travaillé. La recherche est très exhaustive et comprend la participation de 99 % des femmes atteintes de ce cancer dans la région de Windsor entre 2000 et 2002.

L'article, à paraître aujourd'hui dans le journal scientifique Annals of the New York Academy of Sciences, conclut aussi que, si elle travaille ensuite dans l'industrie automobile, les chances d'attraper le cancer du sein pour une femme ayant travaillé dans un milieu agricole passe de 2,8 à 4 fois plus que les autres femmes.

Le chercheur principal de l'étude, James Brophy, affirme dans le Toronto Star qu'après avoir éliminé les risques traditionnels de cancer comme la génétique, la cigarette, l'âge, le nombre d'enfants et les thérapies aux hormones, le lien avec la ferme est très apparent. D'ailleurs son hypothèse principale quant aux causes de ce risque élevé est la présence de pesticides.

http://environnement.branchez-vous.com/upload/2006/10/lymph-node-thumb.jpgIl est très difficile d'expliquer l'augmentation de maladies comme le cancer dans les sociétés occidentales contemporaines. Plusieurs supposent qu'un usage plus élevé de produits chimiques en est la première cause, comme c'est ici le cas avec les herbicides et les pesticides (on en faisait un usage massif dans les années 70).

Le ministère de la santé du Canada a d'ailleurs refusé de financer mardi une étude sur les liens entre la concentration d'industries pétrochimiques à Sarnia et le taux élevé de cancer dans la région. Une étude vient également de révélé qu'une réserve aux portes de la ville possède un taux de natalité de filles anormalement élevé (2 fois plus que les garçons).

À l'inverse du gouvernement fédéral, il serait peut-être temps que les autorités agissent enfin et financent un plus grand nombre d'études sur les liens entre les produits chimiques qui nous entourent, et plus globalement les environnements de travail et de vies, avec les maladies qu'ils pourraient provoquer. Les seuls coûts de santé ensuite économisés pourraient peut-être bien rembourser ces études...
avatar
valou
Ecologistes
Ecologistes

Féminin
Nombre de messages : 1681
Age : 49
Localisation : beziers
Date d'inscription : 28/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
5/100  (5/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum