conflit a rouen aux havre et a marseille

Aller en bas

conflit a rouen aux havre et a marseille Empty conflit a rouen aux havre et a marseille

Message par avec-amour-et-paix le Lun 21 Avr - 0:29

Le conflit s'ancre dans les ports autonomes
Aline Gérard
samedi 19 avril 2008 | Le Parisien

(PHOTOPQR/« LA PROVENCE »/SERGE ASSIER.)ZOOM
ImprimerEnvoyer
La grève contre la réforme portuaire, en préparation, prend de l'ampleur. Grutiers et manutentionnaires ont bloqué hier les sites de Rouen, du Havre et de Marseille. Le ministre des Transports se veut rassurant.

DIX-HUIT JOURS de paralysie, des dizaines de bateaux en attente, les terminaux pétroliers et gaziers de Fos et de Lavera bloqués menaçant 40 % de l'approvisionnement national en produits pétroliers. C'était en mars 2007, l'un des conflits les plus durs qu'ait connus le port de Marseille. Le premier port français va-t-il récidiver ? Hier, ses agents CGT, grutiers et manutentionnaires, ont durci le ton face au projet de réforme portuaire du gouvernement.


En votant une grève « reconductible » toutes les vingt-quatre heures. Au Havre comme à Rouen, les grutiers ont aussi cessé le travail, paralysant le déchargement des conteneurs toute la journée. La veille, leurs collègues de Nantes/Saint-Nazaire, de Dunkerque, de Bordeaux avaient fait de même, emboîtant eux-mêmes le pas aux agents de La Rochelle.

Cible de la colère des quelque deux mille grutiers et manutentionnaires qui déchargent navires, vraquiers, pétroliers dans les sept ports autonomes du pays, le plan de relance des ports français. Calé depuis le 14 janvier et destiné à les moderniser face à la concurrence de plus en plus rude d'Anvers ou de Rotterdam, il prévoit notamment le passage de la totalité des activités de manutention portuaire (outillages comme personnels) sous le contrôle d'opérateurs privés. En clair, les agents des ports ne seront plus salariés directement par les établissements publics que sont les ports autonomes mais par les entreprises de manutention y opérant.

« Il n'y aura pas de plan social »

Réclamée de longue date par les chefs d'entreprise, cette réforme aura aussi pour résultat d'instaurer une autorité unique de commandement sur les deux professions qui règnent sur les quais et les terminaux : les grutiers et les dockers au sol, lesquels ont déjà intégré le privé depuis 1992. La CGT redoute à terme des plans sociaux. Et réclame que le projet de loi, qui doit être examiné en Conseil des ministres la semaine prochaine, soit « différé et aménagé ». Hier, dans l'entourage de Dominique Bussereau, le secrétaire d'Etat aux Transports, on ne croyait guère au scénario « coup de grisou » comme en 2007 : « Cette réforme, c'est du cousu main. Il n'y aura pas de plan social », assure-t-on. Et d'expliquer que « les agents auront droit à réintégrer, pendant cinq ans, les ports autonomes ou une de leurs filiales, s'ils le souhaitent ». Bref, pas question de différer ce projet de loi.
rose

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



conflit a rouen aux havre et a marseille Crbst_10
avec-amour-et-paix
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 56
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
conflit a rouen aux havre et a marseille Left_bar_bleue14/14conflit a rouen aux havre et a marseille Empty_bar_bleue  (14/14)
Argent de poche:
conflit a rouen aux havre et a marseille Left_bar_bleue0/100conflit a rouen aux havre et a marseille Empty_bar_bleue  (0/100)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum