Ouigours le cilence les tues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ouigours le cilence les tues

Message par avec-amour-et-paix le Ven 4 Avr - 9:01

La résistance ouïghoure

Inconnue à l’étranger, si ce n’est qu’on a vaguement entendu parler d’un Mouvement islamique du Turkestan oriental au profil plutôt flou et obscur (il a été mis sur la liste des “organisations terroristes par le gouvernement US et l’ONU en septembre 2002 [1]), la résistance populaire ouïghoure d’aujourd’hui remonte à la fin des années 1980. Voici ce qu’on peut en savoir. En avril 1990, un soulèvement a lieu dans la ville d’Akto. Plus de 1 000 habitants descendent dans la rue pour protester contre le refus des autorités chinoises d’autoriser la construction d’une mosquée. Les troupes chinoises tirent dans la foule. Plus de 60 morts. En juillet 1990, les autorités du Xinjiang annoncent l’arrestation de 7 900 personnes au cours d’une opération visant à arrêter “les activités criminelles de séparatistes ethniques et autres délinquants criminels” .

La campagne contre le crime lancée sous le nom de “Frapper fort” par le gouvernement chinois en 1996, si elle entendait répondre aux inquiétudes de la population devant l’expansion de la criminalité et de la délinquance, a été l’occasion pour la police chinoise de s’en prendre aux militants politiques et religieux du Xinjiang, dont un certain nombre, accusés d’être favorables à l’indépendance, ont été exécutés publiquement à grands renforts de publicité. Plus de 10 000 personnes accusées de “séparatisme” ont été arrêtées au cours de cette campagne.

La révolte de 1997

Le 5 février 1997, à la veille du Ramadan, trente dignitaires religieux de renom sont arrêtés par la police à Ghulja (en chinois : Yining). Six cent jeunes Ouïghours descendent alors dans la rue et vont réclamer leur libération devant le siège local du gouvernement. Ils sont brutalisés par la police et les troupes paramilitaires et violemment dispersés à coups de matraques électriques, de canons à eau et de gaz lacrymogènes. Dès le lendemain se déroule une manifestation massive de protestation. Les policiers et les paramilitaires tirent sur les manifestants. Bilan : 167 morts. Dans les heures qui suivent, 5 000 personnes sont arrêtées, dont des personnes âgées, des jeunes femmes et des enfants. On les accuse de vouloir « diviser la patrie », de mener une activité criminelle et fondamentaliste religieuse, bref d’être des “éléments contre-révolutionnaires”. Le gouvernement chinois décide alors l’exécution publique de sept Ouïghours pour l'exemple. Les sept victimes sont exécutés d’une balle dans la nuque (facturée à leurs familles!), chargés sur un camion découvert et promenés à petite vitesse à travers la foule qui fréquente le bazar ouïghour et les quartiers environnants. Lorsque les Ouïghours qui pleurent les martyrs s’approchent trop près des camions, les soldats ouvrent le feu, faisant neuf nouvelles victimes. Le 15 octobre 2001, deux participants au soulèvement de 1997 furent exécutés, trois autres condamnés à des peines de mort suspendues pour 2 ans et six autres à des peines de prison (dont deux à perpétuité).

La répression chinoise depuis le 11 septembre 2001

Le gouvernement chinois a profité du 11 septembre 2001 pour vendre son programme anti-terroriste à l’étranger. Il a obtenu l’extradition de militants ouïghours de plusieurs pays, dont le Pakistan, le Kazakhstan et le Kirghizistan. Il tente de négocier actuellement le transfert d’une douzaine d’Ouïghours capturés en Afghanistan et détenus à Guantanamo. Le sort qui les attend en Chine est sans aucun doute l'exécution, d'où le refus des États-Unis de les renvoyer en Chine.

Des organisations clandestines ouïghoures sont actives à l’intérieur du pays. On en sait très peu sur ces organisations. On connaît néanmoins le nom de deux d'entre elles : le Mouvement islamique du Turkestan oriental (accusé d’une série d’attentats au Xinjiang) et la Jeunesse du foyer du Turkestan oriental (qualifiée de “Hamas du Xinjiang”). Ce groupe radical qui lutte pour l’indépendance du Turkestan oriental, compterait environ 2 000 militants, dont certains auraient été entraînés à la guérilla en Afghanistan et dans d’autres pays musulmans. Mais il existe une multitude d’autres groupes et mouvements, seulement connus par ce que veut bien en dire le gouvernement chinois. Ces informations sont donc à prendre avec précaution.

À l’étranger, les Ouïghours sont présents au Kazakhstan, en Turquie, en Allemagne, en Suède, en Suisse et aux États-Unis d'Amérique. Au Kazakhstan se trouve une des plus anciennes organisations ouïghoures, le Comité pour le Turkestan oriental, basé à Almaty, la capitale. Il aurait intensifié ces activités ces derniers temps. Il a été formé à l’origine par d’anciens insurgés qui avaient combattu l’occupation chinoise entre 1944 et 1949. Le leader des indépendantistes ouïghours, Aysa Beg, s’est réfugié en Turquie après la fondation de la République populaire de Chine en 1949.

Le 19 septembre 2004 a été fondé à Washington le « Gouvernement en exil du Turkestan oriental », de régime parlementaire, dont le 1er ministre est Anwar Yusuf. Une constitution a été proclamée, et traduite en Turc, Anglais, Chinois et Japonais

flower

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouigours le cilence les tues

Message par avec-amour-et-paix le Ven 4 Avr - 9:04

Chine. Les Ouigours se réapproprient leur identité.



Minorité chinoise de confession muslmane, la communauté ouigoure tente de faire reconnaître sa culture dans la Chine moderne, malgré les idéologies officielles.
Envoyer a un ami Imprimer l'article Reagir a l'article



Les Ouigours sont l’une des 55 « minorités » chinoises. Turcophones, de confession musulmane, leur origine et histoire sont ancrées dans l’aire culturelle et géographique de l’Asie centrale, au Xinjiang, province au nord ouest de la Chine.

La volonté de classifier les populations en groupes distincts et strictement définis dans une identité fabriquée (de « communauté imaginée » [1] ), relève de plusieurs enjeux politiques sensiblement liés à une idéologie évolutionniste et colonialiste. La représentation des minorités ou shaoshu minzu en Chine intègre la représentation de l’identité nationale de la majorité Han. Cette relation en miroir entre la majorité Han et les minorités produit une relation dominant/ dominé dont la dynamique principale est l’idéologie d’une « mission civilisatrice » de la culture chinoise dominante.

Certes, la production d’un modèle multiculturel qui respecte et encourage les différences culturelles n’ignore pas la nécessité de se conformer à un modèle global et à ses règles. Les différences culturelles sont encouragées, voire exacerbées. Mais sont réprimées lorsqu’elles dépassent le cadre de la nation une et unie de la Chine.
Discours officiel et identité des ouigours

Les Ouigours forment à Beijing une communauté qui peut sembler homogène et solidaire. Communauté migrante parmi d’autres, elle possède cependant des spécificités qui la distinguent. Elle doit faire face aux multiples préjugés des pékinois et des autres groupes migrants.

Dans la capitale, des institutions réservées aux Ouigours, ou traitant des minorités en général, se font le miroir de l’idéologie officielle. Le « Parc des nationalités », [2] notamment, propose une représentation des Ouigours lisse et simpliste, dans laquelle ceux-ci se retrouvent peu ou pas du tout. La légende populaire de la concubine de l’Empereur Qianlong, Irparhan [3] en ouigour, ou Xiang Fei en chinois, est également un sujet de tension où l’on perçoit sensiblement le décalage et le conflit entre le discours officiel et les Ouigours.

Les conflits et les tensions relevés entre les Ouigours et les populations pékinoises, sont précisément générés par l’ambiguïté des discours qui puisent leur légitimité dans les institutions officielles.

La communauté ouigoure de Beijing doit aussi gérer son identité ambiguë et multiple parmi la population pékinoise. La coexistence, dans la ville de Beijing, de la modernité, de la citoyenneté chinoise, de la conscience d’appartenance à un groupe distinct, du statut d’étranger, du sentiment d’exil, et la gestion du rapport à l’Autre et à soi, fait de cette expérience pékinoise une source extrêmement riche de réflexions et de situations nouvelles.

Certains intellectuels ouigours tentent cependant d’analyser et de proposer des modèles à ces conditions peu ordinaires. Ainsi, la réalisatrice d’une série TV et un écrivain nouvelliste, tous deux ouigours, ont porté leur attention sur les Ouigours de Beijing. Publiées officiellement (avec ce que cela entraîne comme restrictions et contraintes en Chine), ces œuvres tentent de définir leur place au sein même de leur communauté ainsi que leur rôle envisageable dans la société chinoise.

Dans une perspective de recherche en anthropologie culturelle et littéraire, l’analyse de ces objets d’études peut nous apporter des éléments nouveaux et trop rarement énoncés sur la construction identitaire des Ouigours, leur place dans la société chinoise et dans le contexte de la mondialisation.


flower

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouigours le cilence les tues

Message par natlareveuse le Ven 4 Avr - 9:38

Tant d'imcompréhension , de manque d'ouverture d'esprit, d'êtres humains qui ne savent pas vivre l'un à côté de l'autre tout en acceptant leurs différences.
peuples en souffrance comment ne pas perdre la tête et finir avec des mouvement radicaux !!! je ne suis pas Pour mais je peux comprendre

_________________
le bonheur est une trajectoire et non une destination
avatar
natlareveuse
Chef de groupe - Juge
Chef de groupe - Juge

Féminin
Nombre de messages : 850
Age : 37
Humeur : de retour
Date d'inscription : 20/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
11/100  (11/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouigours le cilence les tues

Message par avec-amour-et-paix le Ven 4 Avr - 9:45

je suis de ton avis tant de minoriter oprimer dans le monde ,isoler, tuer
oublier dans le cilence diplomatique

les grande puissance reste muéte
pour des raisson économique

rien d'humain dans les couvernance ,que profit

flower

_________________
BONJOUR A VOUS FEMME ET HOMME DU MONDE !!!!!!!!! autogestion, je suis entre la forêt et Le samsàra jusqu'as que je trouve une terre d'asile pour vivre en harmonie avec la nature, que le vent vous garde dans la voix .



avatar
avec-amour-et-paix
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 3537
Age : 54
Localisation : montpellier
Humeur : belle
tendances politiques : anarchiste
Date d'inscription : 18/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouigours le cilence les tues

Message par natlareveuse le Ven 4 Avr - 11:01

pleur

_________________
le bonheur est une trajectoire et non une destination
avatar
natlareveuse
Chef de groupe - Juge
Chef de groupe - Juge

Féminin
Nombre de messages : 850
Age : 37
Humeur : de retour
Date d'inscription : 20/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
11/100  (11/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouigours le cilence les tues

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum