Sarkozy confirme l'envoi d'un bataillon dans l'est de l'Afghanistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sarkozy confirme l'envoi d'un bataillon dans l'est de l'Afghanistan

Message par alpha le Jeu 3 Avr - 11:51

BUCAREST
Sarkozy confirme l'envoi d'un bataillon dans l'est de l'Afghanistan
AFP



Le président français Nicolas Sarkozy a confirmé jeudi lors du sommet de l'Otan à Bucarest que la France allait envoyer en Afghanistan "un bataillon" supplémentaire (plus de 800 hommes) de soldats, qui sera déployé dans l'est du pays.

"J'ai décidé de renforcer la présence militaire française avec un bataillon déployé dans la région est", a déclaré M. Sarkozy lors d'une allocution prononcée devant ses partenaires de l'Alliance atlantique rendue publique par la présidence française. La France déploie aujourd'hui 1.700 soldats en Afghanistan.

"La France prendra aussi le commandement de la région Centre (de l'Afghanistan, qui comprend Kaboul et sa région ndlr) pour un an, à compter de cet été", a-t-il rappelé lors de ce discours prononcé à huis clos.

Avant le sommet, la présidence française avait indiqué que ces renforts comporterait des "troupes classiques" destinées à la "sécurisation du territoire afghan" et des éléments des forces spéciales destinés à "donner des coups de boutoir" à l'ennemi.

"L'Afghanistan est un enjeu stratégique pour la sécurité internationale (...) notre objectif est militaire, il est aussi civil. Il s'agit de reconstruire un pays martyr, dévasté par des années de guerre. Les deux son inséparables", a souligné Nicolas Sarkozy jeudi.

Le président français s'est également réjoui que les membres de l'Alliance atlantique aient accepté les conditions qu'il avait posées au renforcement de l'engagement militaire de la France sur le sol afghan.

"Je vous ai proposé de nous mettre d'accord sur les conditions du succès de cette entreprise (...) je suis heureux que vous les ayez faites vôtres", a-t-il souligné.

Dans un courrier adressé à ses partenaires le 27 février, le chef de l'Etat français avait fixé les quatre "critères" d'un succès allié en Afghanistan, réclamant leur engagement "dans la durée" et "une coordination accrue de tous les acteurs" de la reconstruction du pays.

Il avait également insisté sur "le transfert progressif des responsabilités de sécurité aux Afghans eux-mêmes" et l'élaboration "d'une stratégie politique partagée dont l'objectif serait un Afghanistan stabilisé, réconcilié avec lui-même, débarrassé du terrorisme et du trafic de drogue".

Annoncée à Londres la semaine dernière lors d'un discours devant le Parlement britannique, Nicolas Sarkozy avait formellement informé ses partenaires de sa décision lors du dîner qui a ouvert le sommet de Bucarest mercredi soir, selon le porte-parole de l'Otan James Appathurai.

Pour l'essentiel basé à Kaboul, le contingent français compte actuellement 1.500 soldats. Près de 200 aviateurs servent par ailleurs six avions de combat basés à Kandahar (sud). Environ 280 militaires français encadrent ou vont encadrer d'ici à l'été des troupes de l'armée afghane, et se trouvent déjà fréquemment en situation de combat face à des talibans.

flower
avatar
alpha
Journalistes
Journalistes

Masculin
Nombre de messages : 372
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2008

Niveau de Courtoisie:
Gérer par le Tribunal:
14/14  (14/14)
Argent de poche:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum